Vol des touristes à Bali : des singes en quête de nourriture

En tant que touriste à Bali, il vous sera recommandé de bien veiller sur vos effets personnels pour ne pas vous faire voler, pas par des hommes mais plutôt par des singes. En clair, une récente étude montre que les singes présents sur le site d’Uluwatu dérobent aux touristes distraits des biens précieux et ne leurs donnent ces biens qu’en échange de la nourriture.

Des singes adeptes du troc

Les singes de Bali ne volent pas aux touristes des objets pour les garder. Ils s’en servent plutôt pour marchander et recevoir en retour de la nourriture de la part de leur victime. L’étude du docteur Leca Jean-Baptiste révèle que plus l’objet dérobé est de grande valeur, plus la contrepartie demandée pour rendre l’objet prend de la valeur.
Les négociations entre le personnel, les touristes et les animaux durent parfois des minutes avant que les singes ne se décident à rendre le butin. Pendant cette étude, les scientifiques ont été témoins d’une négociation qui a duré 17 minutes. Par contre, lorsque l’objet dérobé n’était pas de grande valeur, les signes le laissent très rapidement contre un prix moins important.

Une cohabitation toujours pas facile

Si la cohabitation entre les humains et les singes est relativement paisible sur le site d’Uluwatu, cela n’est pas la même chose partout. En Thaïlande plus précisément à Lopburi, la population est obligée de cohabiter avec près de 6000 singes qui ont dernièrement pris d’assaut les rues.
Souvent nourris par les touristes, les animaux ont été affamés à cause de leur absence au centre suite aux restrictions imposées à cause du Covid-19. La publication des vidéos montrant les singes à la recherche de nourriture a retenu l’attention des autorités locales qui ont mis en place une grande campagne de stérilisation avec la possibilité de regrouper les animaux dans les sanctuaires pour mieux les nourrir.