Crise sanitaire : L’Italie procède à l’ouverture des bars et restaurants

La crise sanitaire ayant affecté le monde a eu un effet dramatique sur l’économie mondiale. En effet, les pays européens ont été fortement touchés, à l’instar de l’Italie qui faisait d’ailleurs partie des pays les plus touchés. Mais depuis février, l’Italie procède à un retour progressif à la normale.

Un retour progressif à la normale

A compter du 1er Février, l’Italie s’apprête à un déconfinement de la quasi-totalité de ses régions excepté les Pouilles, la Sardaigne, l’Ombrie et la Sicile. Ainsi, à compter de cette date les bars, restaurants, musées, magasins et même les salons de coiffure. En effet, ces dernières semaines, le taux de contagion a baissé, ce qui a conduit les autorités à acter la réouverture des commerces. Toutefois, cette décision ne fait pas l’unanimité notamment au sein de la communauté scientifique, du corps des médecins et des professionnels de la santé.
Selon ces derniers, bien qu’on ait observé une baisse du taux de contagion, il ne serait pas adéquat de lancer un processus de retour à la normal aussi rapide. Ils font ainsi allusion au fait que de nouveaux cas de contaminations continuent malgré tout d’apparaitre et pourraient entraîner un regain de puissance du taux de contamination par le virus. Malheureusement, il est difficile, toujours selon ces détracteurs d’imposer un retour au confinement à cause de la pression faite par le gouvernement et de l’opinion publique.

Les règles de sécurité restent en vigueur

Il est vrai que le retour à la normale a été lancé par l’Etat, mais des règles de sécurité restent tout de même à observer. En effet, un couvre-feu reste de rigueur pour tous les commerces à partir de 18h. Par ailleurs, les restaurants ont l’obligation de respecter les gestes barrière et d’appliquer la distance de sécurité d’un mètre. Le nombre de personnes à une table est limité à quatre et le port du cache-nez reste obligatoire.